top of page
  • Photo du rédacteurkelly rochon

Un stage inoubliable

Dernière mise à jour : 16 août 2022

Il y a trois ans, j’ai eu la chance de réaliser mon plus grand rêve. L’aventure que vous vous apprêtez à lire est l’une des plus significative pour moi, car c’est sans aucun doute, le voyage qui m’a le plus touché. Si vous n’avez pas déjà lu mon article sur le Guatemala, <<Entre mer et volcans>>, je vous invites à y jeter un coup d’œil afin de voir ma semaine de découverte touristique.


Lors de ma dernière année collégiale, je me suis inscrite au stage humanitaire de mon programme afin de pratiquer mon merveilleux travail dans un autre pays et venir en aide à une communauté dans le besoin. Après avoir passée quelques entrevues, ma candidature a finalement été retenue afin de m’envoler avec mon stéthoscope vers le Nicaragua.


Après plusieurs semaines de préparation, nous apprenons que le voyage ne pourra avoir lieu en raison de problèmes politiques qui frappent le pays. Vous pouvez alors imaginer la tristesse qui me frappe lorsque je vois se rêve, pour lequel je travail depuis un bon moment, s’écrouler devant moi. Cependant, entouré d’une équipe formidable, le bureau international du Cégep réussi a nous trouver un plan B. Nous changeons donc rapidement de destination et s’envolons finalement vers le Guatemala.

Les préparatifs


Comme Rome ne c’est pas fait en un jour, un stage humanitaire ne se prépare pas en un claquement de doigt. Notre agenda déjà bien rempli par nos cours de technique infirmière, nous y ajoutons ce fabuleux projet. Cours d’espagnol, préparation d’affiches d’enseignement et de cliniques, recherche de financement, emballages cadeaux, rien n’y manque.


Lors de cette préparation, nous avions trois principaux défis.


Le premier était de faire une ébauche de l’enseignement que nous allions offrir lors des campagnes. Notre clientèle étant de jeunes enfants et leur famille de communautés éloignées, nous focussons sur les sujets suivant: lavage des mains, brossage de dents et distribution de vitamines et d’antiparasitaires.


Le deuxième est d’amasser de l’argent et des biens à offrir afin de venir en aide.


Idées de financement:

  • Vente de bonbons

  • Soirée thématique dans des bars

  • Vente de bûche de Noël

  • Emballage dans les épicerie

  • Vente de cactus

  • Lave auto


Finalement, notre dernier défi est d’étudier suffisamment afin d’aider le médecin sur place à consulter le plus de personnes possible dans les cliniques et de maitriser l’espagnol de manière à comprendre les Guatémaltèques.


La dernière étape de nos préparatif : remplir notre sac à dos et s’envoler.


Maximo Nivel


Notre stage a été effectué avec l’organisme Maximo Nivel. Ils offrent plusieurs opportunité de stage dans plusieurs domaines au Guatemala, Costa Rica et Pérou. Pour plus d’informations sur l’organisme je vous invites à visiter leur site : https://maximonivel.com/. Nous avons d’ailleurs eu accès à des cours d’espagnol, de salsa et de cuisine typique.



L’envers du décor


Lors de notre arrivé, les responsables du projet nous ont accueillit les bras ouverts, nous avons visionné une brève vidéo d’introduction sur l’histoire et la culture du pays. Afin de nous sensibiliser à la misère que peut vivre ce pays en voie de développement, nous partons faire la visite du dépotoir depuis le cimetière de Guatemala city. L’histoire derrière cette visite est assez triste. Le dépotoir n’accueil pas seulement que des déchets, il est aussi le lieu de résidences de centaines de personnes. Vous pouvez y apercevoir des cabanes construites avec les déchets qui ci-trouve. Les gens qui y habitent se nourrissent de ce qu’ils y trouvent. Dans le vidéo, vous pouvez y voir de jeunes enfants courants au travers des collines de déchets. C’est une réalité qui est souvent cachée. Lorsque nous visitons un pays, nous avons tendance à remarquer les beautés de celui-ci, cependant, il ne faut pas oublier la misère qui s’y trouve. Suite à cela, vous pouvez comprendre pourquoi nos sujets d’enseignement seront le lavage des mains et le brossage de dents. Pour nous, ces sujet peuvent paraitre simple, mais pour des gens qui on de la difficulté à ce nourrir, ce n’est pas toujours la priorité.


Les cliniques


La première partie de notre stage était d’assister un infirmier et un médecin dans une clinique communautaire nommé Madre Theresa. Nous accueillons les gens, prenons leur poids, pression, etc. Finalement, nous les questionnons sur la raison de leur visite et leur symptômes. Nous remplissons ensuite un fiche de santé que nous remettons au médecin qui les verra. Nous avons aussi pu assister le médecin, les techniques de soins sont très différentes de chez nous, ils se débrouille avec ce qu’ils ont.


Les campagnes d’enseignement


Notre stage se termina avec les campagnes d’enseignement dans des villages éloignés. Notre première journée étaient sur une ferme où les gens travaillaient sur la plantation de café qui s’y trouve. La qualité de vie à cette endroit est médiocre. Une trentaine de personnes font la file afin de voir le médecin pour des problèmes de santé, nous l’aidons afin de poser un diagnostique et distribuer les médicaments qu’il prescrit.


Les enfants qui jouent dehors s’accourent vers nous lorsqu’ils nous voient arriver. Petits et grands passent pour recevoir l’enseignement. Nous pratiquons avec eux les techniques et je vous garanti que le lavage des mains n’était pas facile à faire. À la fin de la journée, pour les remercier de leur écoute et les féliciter de leur apprentissage, nous leur remettons des sacs cadeau. Brosse à dents, soie dentaire et pâte à dents sont offert à tous et nous n’avons pas oublier d’en laisser pour ceux qui sont occupé au boulot. Le sourire que nous avons pu voir sur leur visage restera marqué à jamais dans ma tête. Les jours suivant même planning dans des endroits différents: églises, cliniques, villages et fermes.


Le plus beau jour de ma vie


Ce jour qui a changé ma vie. Lors de notre avant dernière journée, nous sommes allez faire notre campagne dans un village beaucoup plus éloigné. Celui-ci regroupaient des familles qui ont tout perdu lors de l’éruption du volcan Fuego. Ce phénomène naturel ne détruit pas seulement les infrastructures, mais la santé des gens. Les cendres volcaniques restent dans l’air plusieurs jour ce qui cause de nombreux problèmes respiratoires. Lors de notre arrivé, les responsables du projet nous apprennent que nous passeront la journée avec les écoliers. Ils nous ont présenté devant les classes, les jeunes enfants répétaient nos noms en criant de joie, nous n’étions pas des stars d’Hollywood, mais nous étions là pour leur venir en aide et ils nous ont montré leur reconnaissance. Avant de commencer, nous prenons la collation avec eux et jouons à des jeux. Par la suite, nous prenons les élèves classe par classe afin de faire les ateliers avec eux. Finalement, nous leur remettons leur petit cadeau qui les émerveilla. Cependant, le plus beau cadeau, c’est eux qu’ils nous l’offrons: câlins, sourire et rire à volonté. Cette journée restera marqué à jamais dans nos cœur.

Le don des brosses à dents à été possible grâce aux dentistes de Québec qui nous on offert plus de 400 brosses à dents. Grâce à plusieurs dons monétaire, nous avons aussi pu distribuer des médicaments à ceux qui n’avaient pas les moyens d’en acheter

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Recommandation d'hébergement et avis personnel

*** Cet article contient des liens affiliés ce qui veux dire que j'obtiens une commission lorsque vous réservez par ces liens sans frais supplémentaire pour vous. Amérique latine Mexique Cancun Nomads

San Blas

Commentaires


bottom of page